Roppongi Hills - la culture au coeur de Tokyo


A ma grande surprise, me voilà encore, plus d'un an après, à écrire à propos du Japon. Pour être honnête, ça n'est peut être pas du hasard. Ecrire mes articles sur Tokyo, Kyoto, Osaka avait été mon petit réconfort du premier confinement. C'est donc sans nul doute par besoin d'un petit plaisir que me revoilà à démarrer un nouveau post sur mon thème de prédilection. 

C'est en créant un guide Instagram que je me suis rendue compte que je n'avais jamais partagé ici quelques mots sur Roppongi. C'est vrai que j'ai passé peu de temps dans ce quartier chic, en plein centre de Tokyo. Il est renommé pour ces musées et galeries d'art, et c'est en effet pour des motifs culturels que je m'y suis retrouvée, à deux reprises. D'abord entrainée par des amis Français pour voir une expo et des installations artistiques. C'était de nuit, et je n'ai pas pris de photos. J'ai un peu mieux immortalisé mon second passage,  avec pour mission le Mori Art Museum et la tour Mori.  

A Roppongi, une fois arrivée sur l'esplanade centrale (entre la tour et le musée Mori), on repère tout de suite l'araignée de Louise Bourgeois, une immense sculpture à 8 pattes baptisée Maman par cette plasticienne française. Mais la vue vaut aussi le détour, même d'en bas : la Tokyo Tower s'offre à la contemplation. 



Le Mori Art Museum propose apparemment toujours des expo (plutôt modernes) très intéressantes. J'étais ravie de découvrir "The Soul Trembles" de l'artiste Japonaise Chiharu Shiota. Ses oeuvres s'inspirent, entre autre, de sa formation avec Marina Abramovic, connue pour ses performances parfois dangereuses. Cette expo m'a énormément plu et beaucoup inspirée ! 

La visite coûte 1800 yens pour un adulte (environ 15e) 







Si vous passez au musée Mori Art, prenez le temps d'aller voir la vue tout en haut de la tour Mori ! Au 52e étage, la vue panoramique est à couper le souffle ! Nous y avions passé un moment, histoire d'observer Tokyo de jour comme de nuit. L'entrée coûte 1500 yens, soit une grosse dizaine d'euros. Pas donné, mais je ne résiste jamais à un beau point de vue ! 

J'espère que ce petit article voyage au beau milieu du confinement (saison 2) vous aura fait un peu voyager :) 












 


Aucun commentaire:

Instagram