KYOTO, Japon : les must see


Hello ! 

Après mon récit de voyage à Osaka, passons à Kyoto ! Je m'y étais déjà rendue, mais je n'y avais passé que 2 jours. Je peux l'affirmer, 2 jours, c'est beaucoup trop court pour apprécier toute la beauté de Kyoto, et tout ce que cette ville a à offrir. C'est au mieux frustrant, au pire, trompeur. J'ai donc décidé cette fois ci de m'octroyer 4 jours pour compléter mon premier périple, ainsi que repasser aux endroits qui m'avait marqué. Au programme cette fois ci, donc : Arashiyama, sa forêt de bambou et sa montagne aux singes ; La fameux pavillon d'or ; Kiyomizu dera ; puis le quartier traditionnel de Gion, qui a tant de charme ! 


Commençons par mon logement à Kyoto, que j'avais eu grâce à un partenariat avec Abritel, qui m'a offert mes nuitées. Abritel est spécialisé dans les grands logements, plutôt pour les familles ou les groupes. M'enfin, dans mon cas, nous étions deux, et pas du tout à l'étroit, c'était absolument parfait ! J'ai adoré le logement que j'avais choisi sur le site :

  •  bien situé : à 15 minutes à pieds de la gare centrale, et au bord de la rivière. La vue depuis l'appartement était très agréable, on surplombait le pont et je pouvais même voir Kiyomizu Dera depuis mes fenêtres ! 
  • un appartement vraiment spacieux, avec une cuisine toute équipée, un salon moderne + un salon traditionnel, une belle chambre avec plusieurs lits, et enfin une double salle de bain superbe 
  • l'hôte Japonais était absolument adorable et parlait dans un anglais impeccable. C'était un plaisir de lui demander des informations, et il a rendu mon séjour vraiment plus simple. 

Il faut compter environ 170€ par nuit pour cet appartement, et je le recommande aux couples ou aux familles, les yeux fermés ! Si je retourne à Kyoto, j'y retournerai sans hésiter ! 

Pour ma part, j'ai particulièrement apprécié la baignoire traditionnelle en bois, où je me suis prélassée autant que j'ai pu ! Avec une telle vue depuis la salle de bain, je n'allais pas me priver...

La vue depuis mon logement Abritel 



A peine mes affaires posées dans mon appartement, j'ai filé à Fushimi Inari-taisha, le temple aux milles torii. Il faisait déjà nuit quand j'y suis arrivée, mais pas de problème, cette visite peut se faire à toute heure, le temple ne ferme pas la nuit. Il est situé dans la montagne, et la visite des milles torii est en fait une promenade de 2h, qui vous emmena tout en haut de la montagne, pour redescendre là où vous êtes arrivés. Donc impossible de se perdre ne vous inquiétez pas ! Je ne l'ai pas fait de jour, mais j'ai apprécié cette petite marche nocturne. L'ambiance y était toute particulière, spécialement au fur et à mesure de la montée, quand la foule de touriste abandonne et qu'il ne restait plus que moi, et probablement quelques singes dans les parages. L'arrivée au sommet m'a parut tout à fait solennelle, enveloppée d'un silence un peu mystique, à la lueur des bougies de l'hôtel final. 

Ne manquez Fushimi Inari-taisha, c'est vraiment un incontournable (que j'avais pourtant loupé lors de mon premier voyage!) 


Impossible de citer Kyoto sans mentionner bien sûr sa forêt de bambous, à Arashiyama. Je ne vais pas vous mentir, l'endroit est quelque peu décevant. A la place d'une forêt, vous trouverez un sentier, très court, et très bondé. Allez-y au lever du jour si vous voulez prendre des photos qui valent le coup, mais même à cette heure matinale, attendez-vous à voir du monde. J'y étais vers 7h du matin, et ça n'a pas manqué : l'endroit était déjà bien fréquenté. J'ai quand même eu le plaisir d'y déambuler plus ou moins tranquillement, non sans déranger quelques photographes tout de même... Je me suis aussi octroyée quelques clichés, c'est un endroit tellement unique ! 


La promenade en forêt étant terriblement courte, ne repartez pas tout de suite et profitez un peu des temples aux alentours. Ils sont très agréables et bourrés de charme, même sous la pluie ! 

Arashiyama est un endroit magique. Sa nature vous dépayse, et se promener au bord de la rivière est une des choses que je préfère faire ! Vous pouvez aller faire un saut à la montagne aux singes (mais attention, ne les regardez pas dans les yeux !), mais n'hésitez pas à continuer un peu le long de l'eau, c'est calme et si beau ! 


J'ai eu la chance de voir des bébés singes s'accrochant à leurs mamans... c'était adorable ! L'endroit est agréable car les animaux sont totalement en liberté et déambulent à loisir. Rassurez-vous, il y aura toujours des singes à voir là haut, car les visiteurs peuvent acheter de la nourriture spéciale et leur en donner. Forcément, les singes ne peuvent pas y résister. Moi qui évite toute activité où les animaux ne sont pas bien traités, cette visite là ne me dérange pas. Les singes m'ont paru cette fois ci encore en bonne santé, calme, serein, et surtout, ils sont libres... 


Le pavillon d'or est typiquement un incontournable de Kyoto que j'avais pourtant contourné lors de mon premier voyage. Maintenant que j'y suis allée, je comprends pourquoi... ce fut loin d'être un coup de coeur. C'est probablement la première attraction touristique de la ville, donc l'endroit est blindé de monde et a probablement un peu perdu de son âme d'antan. Difficile pourtant de faire l'impasse dessus... mais j'ai zappé le pavillon d'argent, un peu refroidie par l'or. Je ne peux donc pas vous conseiller plutôt l'un ou l'autre, à vous de me dire ! 


Petit trésor déniché au cours de mes pérégrinations, cette maison visage, qui est apparemment un studio d'artiste ? Je n'y suis pas entrée, j'ai juste adoré l'admirer depuis l'extérieur ! Sa localisation se trouve sur ma carte Mapstr (@Slanelle) pour les curieux ;) 


Impossible de ne pas retourner à Kiyomizu dera, à l'Est de Kyoto, qui fut l'objet d'un vrai coup de coeur en 2015. Le temple est encore et toujours en travaux, mais reste une plaisir des yeux, surtout tôt le matin, avant la foule. Les petites rues montantes et commerçantes qui y mènent sont également bourrées de charme ! Ce temple surplombe la ville et offre un très joli panorama sur Kyoto, donc je vous le recommande d'autant plus ! 

Autre merveille découverte sur mon chemin, Yasaka Koshin-do, un petit temple où les gens viennent accrocher leurs souhaits. Ces souhaits sont écrits sur des petites boules colorées (qui remplacent les traditionnelles plaquettes en bois) et suspendus un peu partout. Mon oeil a forcément été attiré par toutes ces belles nuances... J'ai adoré cet endroit, surtout car j'ai eu un bel effet de surprise ! 


Non loin, on trouve le Yasaka jinja, un très grand temple, très agréable à visiter, de par sa proximité avec un grand parc. On peut y croiser beaucoup de jeunes gens habillés de manière traditionnelle, et c'est toujours un plaisir de pouvoir admirer les yukatas colorés ! 


Je suis également passée par le Nishi-Hongan-ji, au beau milieu de la ville. En vérité, je m'y suis plutôt réfugiée, tant la pluie battait ! Comme dans tous les temples, on enlève ses chaussures, et on foule le tatami. On peut y rester pour prier, si on veut, mais moi, je préfère observer les bâtiments sous toutes les coutures, les sculptures, les poutres, les ornements... il y a tant de choses à voir ! 



Commentaires

Enregistrer un commentaire

Thank you very much for taking the time to let us know about this subject …
Great Article

<a href="http://renov-net.com>societe de nettoyage marseille</a>

Form for Contact Page (Do not remove it)

Nom

E-mail *

Message *

Latest on Youtube

@Slanelle

Latest on Pinterest

Archive

Plus d'éléments