Mon challenge No Buy - pas d'achat mode pendant 45 jours

by - 14.5.19



Salut salut !

Voici un article inédit ici, puisque c'est un article... anti-mode ! Incongru, pour un blog mode ? Pas tant que ça...

Comme vous le savez peut être, j'ai toujours prôné la débrouille, la récup, le bidouillage, la custo, plutôt que la course effrénée à l'achat. Je considère qu'en terme de style, la marque du vêtement compte moins que la façon dont on le porte, avec quoi on l'accorde, l'intention qu'on y met. Je n'ai jamais mis en avant les marques de luxe, privilégiant les petits créateurs français, qui créént localement et responsablement. J'avais créé il y a des années ma rubrique "comment porter", où je compilais les différentes fois où j'avais porté telle ou telle pièce sur ce blog, pour montrer que, même des années après, une fringue qu'on a choisit consciencieusement peut durer et nous faire toujours autant plaisir. J'ai pris l'exemple de la jupe en jean, du blazer marine, du pull beige loose, du perfecto, mais aussi du petit pull imprimé et coloré, du cardigan vert vif, et bien sur aussi du tutu... Je ne pense pas qu'il faille qu'une pièce soit nécessairement "facile" pour s'adapter à notre style de manière pérenne : je pense qu'il suffit qu'elle nous corresponde.



Les années allant, et les finances grandissant (et oui, j'ai commencé à blogguer quand j'avais 16 ans, et j'en ai désormais 32), mon objectif de base est peut être un peu passé à la trappe. Je me suis doucement laissée aller à l'achat compulsif, à la consommation de fast fashion sans une once de reflexion, à la paresse créative, et j'ai arrêté de transformer mes vêtements, préférant en acheter de nouveaux, encore et toujours. J'ai pourtant un style assez personnel, qui, maintenant que je l'ai trouvé,  n'évolue pas franchement en fonction des modes et tendances. J'aime les couleurs, les imprimés, les coupes looses et fluides. Je n'ai que faire des tendances ultra éphémères, de la petite barrette qu'il faut avoir, du dernier sac Machin, des sneakers ultra exclusives. Ceci dit, je ne suis absolument pas hermétique à ce que je vois passer sur Instagram, aux vitrines des magasins, aux newsletters alléchantes que je reçois. En d'autres termes, si on aime m'appeler "influenceuse", je suis un réalité plutôt influencée.  

Une récente conférence sur la mode responsable, co présentée par l'Ademe, m'a un peu remis les pendules compulsives à l'heure green. Entendre les discours sensés et engagés des Récupérables, et Les Gambettes Sauvages, reines de l'upcycling, ainsi que les arguments imparables de l'Ademe sur le désastre écologique que représente l'industrie de la mode m'a ouvert les yeux. Saviez-vous que l'industrie fashion pollue plus que l'aviation ? Que les eaux usées qui découlent des productions de vêtements menacent la santé des populations qui les confectionnent ? Maladie pulmonaires, cancers, et j'en passe. (sans parler des normes de sécurité douteuses, voir inexistantes au moment de la confection) Que cette industrie est coupable d'émission de gaz à effet de serre, d'une consommation d'eau ahurissante, d'un gaspillage sans nom qu'on peine à recycler. Bref, je ne vous refais pas le topo, vous voyez très bien où je veux en venir. L'industrie de la mode pollue, et tue. Et, sans m'en rendre compte, j'en suis en partie responsable.

J'ai les yeux ouverts sur ces problèmes, désormais, mais aussi sur ma propre nature. Il est illusoire de penser que je peux dès à présent, du jour au lendemain, arrêter tout simplement d'acheter de nouvelles fringues. Je peux cependant oeuvrer à améliorer mon rapport à la mode, et particulièrement à la Fast Fashion (aka les grandes enseignes qu'on connait tous). Je ne vais pas vous faire croire que j'arrête d'acheter, je ne le crois pas moi même, mais, je tiens à essayer d'acheter mieux. Je continuerai de privilégier les petits créateurs sans aucune culpabilité, ou les marques Eco-responsables. Là où ça va se corser, ça va être devant les H&M, les Zara, les Pull & Bear, les Oysho, and co. Hier encore, je suis tombée sur une paire de chuck Tailor pastels et... hummmmm elles me sont allées droit au coeur. Mais, je ne les ai pas achetées.

Pour m'aider dans ma tâche, j'ai décidé de me lancer un challenge. Nous sommes le 14 mai. Je ne m'autoriserai aucun achat mode jusqu'au 1er juillet. Tout simplement. 

Ces 45 jours "no buy" vont me permettre de faire le point. Ai-je vraiment besoin d'une énième paire de chaussures jusqu'au début de l'été ? Puis-je résister aux tentations mode qui vont immanquablement me tomber dessus d'ici là ? Quelle force pourrait m'y faire succomber ? Je ne le sais pas encore, mais j'ai un plan d'action. Je me suis d'ores et déjà désabonnée des nombreuses newsletters mode que je reçois. J'ai tenté de faire comprendre à l'algorithme de Facebook de me laisser tranquille avec ses pubs ciblées redoutables (très compliqué, croyez moi, c'est une machine très bien huilée), et je ne tournerai pas la tête si je croise une vitrine sur mon chemin. Certain riront peut être de la durée de ce challenge. 45 jours peut sembler dérisoire, j'en conviens. Mais, n'oubliez pas que proposer ici des looks est la base de mon activité. A ce sujet, ne vous étonnez pas de voir publiés ici des nouveaux looks ! J'en ai plein mes cartes mémoires, encore non publiés. Donc, pour vous, rien ne changera vraiment par ici. Mais je documenterai mon challenge sur Instagram, surement beaucoup en story, peut être un peu via mes posts. Je vous encourage donc à me suivre par là bas, et... à participer avec moi à ce challenge ! Votre soutien m'aidera, je le sais ! Et, si on le fait tous ensemble, on pourra partager nos frustrations, nos challenges, nos failles, mais aussi nos petites victoires quotidiennes !

Je vous attends sur Instagram pour discuter avec vous de tout ça :) Je pense créer un groupe de discussion en DM avec ceux ou celles qui souhaitent participer à ce challenge !





You May Also Like

6 COMMENTAIRES

  1. look very beautiful!
    i like pink,i think this color is very beautiful
    luxhairshop

    RépondreSupprimer
  2. Hello!
    Je suis pleinement dans cette mouvance et, de grande acheteuse compulsive, j'ai déjà réussi à quasiment ne plus acheter que du seconde main.
    Mais, étant moi aussi blogueuse mode, je me pose la question de savoir si, sans acheter sans cesse de nouveautés, je vais réussir à continuer à intéresser mon audience...
    Je ne sais pas honnêtement si je tiendrais 45 jours sans acheter mais en tout cas, je vais suivre tes aventures et serai ravie d'échanger à ce sujet!
    A bientôt,
    Vanessa

    RépondreSupprimer
  3. Bonne chance! :)
    Moi cela fait presque 10 ans que je n'ai pas acheter neuf. Je choisi le vintage ou le seconde main qui pourrais peut etre te donner une idee une fois que tes 45 jours sont passer (l'appli Depop est ma caverne d'Ali baba)


    https://theglitterybat.wordpress.com/

    RépondreSupprimer
  4. "j'ai commencé à blogguer quand j'avais 16 ans, et j'en ai désormais 32"
    > Je me souviens encore du skyblog ^^

    En tout cas, superbe initiative ! Étant moi-même fan de la recustomisation/transformation... de mes vêtements et des anciens de ma maman, je ne peux que t'encourager :D

    RépondreSupprimer
  5. Coucou,
    Et c'est bien parce que tu as un style bien différent des autres filles que j'ai plaisir à te suivre depuis de nombreuses années!
    Moi j'ai trouvé une alternative au no buy, depuis que j'ai déménagé de Marseille pour l'Ardèche, il n'y a pas de magasins, ça aide à ne pas acheter.
    Je me rabats beaucoup sur le seconde main, on y trouve de tout, pour bien moins cher qu'en magasin...
    Bises

    RépondreSupprimer

Merci de passer par ici <3

Suivez moi sur Instagram : @Slanelle