J'ai testé pour vous : passer mon week end à l'hopital

10/03/2011

Avec Emilie et Valentine, au défilé Gaspard Yurkievich (prise par Laurent, plus de photos ici)


Salut les amis. J'ai testé ce week end un truc encore plus fun que la fashion week : le "emergency week end". Ca consiste à se couper la main avec un bord de miroir un samedi, puis à se rendre aux urgences, puis finalement y passer son week end. Fun hein ? La meilleure partie, c'est de rater tous les défilés qu'on devait voir ! Mais j'ai vu un autre genre de défilé, qui vaut le détour aussi ...


Aux urgences, il n'y a rien d'autre à faire que d'attendre (4h30 dans mon cas). Donc, rien d'autre à faire que d''observer les gens. Et ça, c'est souvent très instructif, et ça se passe presque toujours de la même manière : 

- les urgences, un samedi midi, sont blindées. Cool, il y a pleins de places dans ce petit coin, les gens sont bêtes de ne pas s'y assoir ! Avec mon copain, on va donc pour s'assoir dans ce fameux recoin, dont un seul siège est occupé. En s'approchant, on a vite compris pourquoi cet homme était seul ici. Il émanait de lui une odeur que je n'aurais pas pu supporter pendant 4h30. Je n'ai d'ailleurs même pas pu la supporter dix secondes, on a fait demi tour illico, pour trouver un siège près de la porte (de l'air !) 

- y'a toujours un mec qui tousse. D'une manière dérangeante. Il tousse comme s'il avait la peste et il ne met pas la main devant la bouche. On finit par se dire qu'on est arrivé avec une coupure dans la main mais qu'on repartira avec le choléra.

- aux urgences, tout le monde s'occupe en essayant de deviner ce que les autres patients ont. Y'en a pour qui c'est facile. S'ils se tiennent le ventre en hurlant, ça peut être l’appendicite, ou un alien, quelque chose comme ça. S'ils pressent un linge ensanglanté sur une partie de leur corps, ils se sont coupés, ou se sont fait mordre. Mais pour d'autre, il faut utiliser son imagination. Ce mec qui se tient là, par exemple, a l'air bien portant. Alors qu'est-ce qui le pousse à passer son samedi dans une salle d'attente puante ? 

- on finit par s'attacher aux autres patients. Quand on voit le grand brulé revenir tout enrubanné comme une momie, on est contents qu'il ait été soigné, mais on est inquiet pour son mois à venir : il va faire comment pour se doucher ? Et puis on est fiers de la petite fille avec son pansement à la tête qui a été si brave et qui n'a même pas pleuré. 

- y'a toujours une grosse chieuse qui pète un cable. Le mot "grosse", ici, ne désigne pas sa circonférence, mais plutot l'étendue des dégats causés par elle. Le pire, c'est que c'est rarement celui qui a le plus mal qui se plaint le plus, au contraire. Cette fois, ce fût une dame qui avait mal au dos qui, au bout de 3h30, a commencé à hurler en interpellant chaque infirmière qui passait, comme quoi c'était inadmissible, qu'elle avait mal, et pourquoi ce gamin il passe avant elle d'abord ? Il ne faut jamais croiser le regard de la grosse chieuse, où elle vous prendra ensuite pour témoin de tout ses malheurs et jettera sur vous un regard complice qui veut dire "n'est-ce pas ?" ou "n'êtes-vous pas d'accord ?". La grosse chieuse s'est plaint de la lenteur du service hospitalier, mais a fait perdre dix minutes à une infirmière qui bossait comme une tarée depuis 4h. Ahhh... ces grosses chieuses ...


Au bout de 4h30, un docteur est venu regarder ma main. Il a jeté un petit coup d’œil et a décrété que je devais revenir le lendemain pour me faire opérer, au cas où un tendon ai été touché. 4h30 pour qu'on regarde 2 secondes ma main et qu'on me dise ça, j'avoue, ça m'a fait un peu mal au coeur. Mais je suis une jeune fille polie, sage et bien élevée, et évidemment c'est pas la mort d'attendre 4h30 un samedi où il fait 28° et du soleil dehors. Par contre, le lendemain, jour de l'opération, j'ai eu un peu plus de mal à contenir ma frustration. Je vous raconte ça demain ?



You Might Also Like

18 COMMENTAIRES

  1. Oh ma pauvre! c'est dure l'attente des urgences, pour la même raison j'y ai passé un certain temps et j'y ai même croisé des gens que je connaissais xD

    RépondreSupprimer
  2. Ha j'ai pu suivre un peu tes mésaventures sur Twitter, donc je connais la suite (à priori, mais pas en détails). Comme je te comprends, le week end dernier il m'est arrivé à peu près la même chose, je devais faire un défilé, et j'ai fait une mauvaise chute au répétition, donc bonjour les urgences pendant 4h aussi, et on a été incapable de me dire ce que j'avais (très mal au genoux). Enfin maintenant je sais, mais j'ai eu le cadeau bonus : les béquilles, et l'orthèse... Donc adieu mon défilé T___T !
    Je t'ai fait un peu beaucoup de 3615 my life là x), faut que j'arrête ! Rétablie toi bien, bisous!

    RépondreSupprimer
  3. Ahh la fameuse attente à l'hopital... ma pauvre! J'espère que ça va mieux maintenant au moins. Bises!

    RépondreSupprimer
  4. Je me rappelle plus,la série Urgences faisait partie de tes préférées où pas déjà? ;)

    RépondreSupprimer
  5. Ben lire le truculent récit de tes malheurs a bien égayé mon aprèm'. Merci, Slanelle =)

    RépondreSupprimer
  6. Dis donc, ça a pas l'air marrant du tout ! Je ne suis jamais allée aux urgences (ou alors je ne m'en souviens pas) et ben, j'ai toujours pas envie d'y aller ! J'espère que tout va bien pour ta main maintenant.

    RépondreSupprimer
  7. RHAAAAAAAAAAAA tu aurais du m'appeler ma poulette j'ai mon médecin urgentiste perso a la maison et j'aurais pu regarder ta plaie aussi j'espere que tu n'as pas trop mal et qu'ils t'ont filé des antalgiques au moins.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  8. Tu as réussi à faire de cette galère un post très sympa et (limite parce que ma pauvre quand même, t'as pas du rigoler) drôle. Bravo!

    RépondreSupprimer
  9. L'essentiel c'est que rien ne c'est aggravé et que tu ailles mieux :)

    Belle soirée, bises.
    M.

    RépondreSupprimer
  10. J'ai le malheur de t'annoncer que tu vas devoir te faire mal tout le weekend Slanelle, parce que cette rubrique est vraiment trop drôle !
    J'ai moi même passé des heures dans une salle d'attente aux urgences il n'y pas longtemps et la grosse chieuse dans mon cas (grosse autant pour sa circonférence que pour l'étendu de sa connerie) hurlait la mort pour une entorse à la cheville (ah bon j'en ai eu deux et j'ai jamais fait autant de bruit)alors qu'elle avait des chaussures immondes genre sabot à talons WTF????
    Bref, il devrait il y avoir des cellules psychologique post salle d'attente pour se remettre de tout ça !
    J'espère que l'opération ce sera au moins bien passée ! Je reviens te lire demain, comme toujours.

    RépondreSupprimer
  11. Dur!!!! Bon rétablissement en tout cas. Mais je ne m'inquiète pas trop, si tu as pu écrire un article c'est que ça doit aller mieux.
    Mais quand même, tout ça pour un miroir...

    RépondreSupprimer
  12. Remets toi vite ma grande, les urgences, c'est hype en ce moment pour nous deux (je déconne). Hier, je suis passé chez Marion pour le vide dressing et je lui ai dit bonjour de ta part, même si elle semblait déjà au courant pour ta main.

    Enormes bisxxx

    RépondreSupprimer
  13. @ leblogdalexou : c'est fou ça, là aussi beaucoup de patients avaient air de se connaitre!

    @princesse kyonyuu : ohhhh mais toi en plus t'étais du coté des mannequins ? Ma pauvvvvre :(((

    @palomafashionblog : oui ca va beaucoup mieux, merci ^^

    @ AP : jamais regardé !

    @ S. : ca aura au moins servi à ca, et j'en suis contente :)

    @ Manaa : AAHHHHHHH mais grave, la prochaine fois je penserais à toi, en plus je saurais que je peux avoir confiance !!

    @ La ptite bulle d'elo : c'était effectivement pas très marrant, mais bon, y'avait plus à plaindre que moi, au moins j'avais pas mal !

    @ chez margaux : tu as raison, c'est le principal :)

    @ garance désirée : je plussoie ton idée de celule psychologique, ca laisse des traces ce genre d'expérience ;)

    @ vintage hype : mais oui, les accidents, c'est toujours cons >_<

    @Street Look : toi et moi on va faire de l'hosto THE PLACE TO BE ahah !Tu ma raconteras ta rencontre avec Marion ;) Bisous !

    RépondreSupprimer
  14. Alors la fille qui se tenait le ventre c'était moi, y'a 1 mois, et non non non pas d'alien, que nenni, mais une super infection urinaire de la mort qui tue :D Mois j'ai expérimenté les urgences un vendredi soir à 21h, où la meuf je lui dit que je peux rester ni debout, ni allongée, ni assise, ni rien parce que j'ai mal de toute façon mais qui m'oublie sur un brancard dans le couloir. Et j'ai surtout adoré tous les infirmer(e)s qui passaient , me regardant comme si j'étais une demeurée à me trémousser dans tous les sens ("Elle s'est crue en boite de nuit ouais ?") sans jamais me demander si j'ai pas un examen urinaire à faire ou quoi. Moralité j'ai été chercher un médecin moi même x) Allez, j'attends les suites de ton aventure (même si j'ai suivi ça sur fb ;))
    Bisous bisous !

    RépondreSupprimer
  15. J'ai bien connu le milieu des urgences, je sais à quel point c'est parfois la cour des miracles...
    Merci et bravo à toi pour ta patience(on ne dit pas "patients" pour rien), et bravo aussi au personnel.
    :)
    Bon rétablissement en tout cas!

    RépondreSupprimer
  16. vraiment sympa cet article du coup!! ahhh ma pauvre, c'est rageant ça!!! >_<

    RépondreSupprimer
  17. Oh la la ma pauvre... Bon courage...
    Tu as tellement raison en ce qui concerne les gens dans la salle des urgences! c'est tout à fait ça ;)

    RépondreSupprimer

Merci de passer par ici <3

*



Mes City Guides




*