Frankenweenie

11/04/2012



Salut salut !

L'autre jour, je suis allée voir Frankenweenie, de Tim Burton. J'avais beaucoup aimé le court métrage (Datant de 1984. Je vous l'ai mis ci_dessus), donc j'avais hâte de voir ce que la version longue (et nouvelle) nous réservait. C'est l'histoire d'un petit garçon et de son meilleur ami Sparky, un petit chien rigolo. Suite à la mort de ce dernier, l'enfant le ramène à la vie grâce à une expérience scientifique. Mais les habitants de sa banlieue sont-ils prêts à accepter un chient mort-vivant ?


Je n'avais que moyennement aimé Alice In Wonderland et Dark Shadows, ces deux derniers il me semble, donc j'attendais celui là au tournant. Le bon point, déjà, c'est que Burton renoue avec ses personnages en pate à modeler. Ne sont-ils pas extraordinaires ? Et tout ce travail pour les animer, je trouve ça fantastique. Donc oui, déjà, visuellement, Frankenweenie est génial. J'y ai retrouvé des personnages qui m'ont fait penser à son petit livre d'illustrations et de poésie The Melancholy Death of Oyster Boy (livre génial, soit dit en passant), notamment Staring Girl. Je vous mets le texte ici parce que je l'aime beaucoup :

Staring Girl

I once knew a girl
who would just stand there and stare.
At anyone or anything,
she seemed not to care
She’d stare at the ground,
She’d stare at the sky.
She’d stare at you for hours,
and you’d never know why.
But after winning the local staring contest,
she finally gave her eyes
a well-deserved rest.

By Tim Burton 


A gauche, un personnage de Frankenweenie. A droite, Staring Girl. Ressemblantes non ?

J'ai retrouvé aussi la même banlieue que celle de Edward Scissorhands : dans la vision de Tim Burton, une banlieue crispante de conformisme, propre, droite et symétrique à faire peur (à l'image de ses habitants). Rien ne dépasse. Évidemment, comme d'habitude, Tim Burton met en scène un héros incompris et marginal, qui laisse son vélo trainer sur la pelouse et qui a pour meilleur ami un chien mort-vivant. (Et qui ressemble un ptit peu à Vincent Malloy.) Un truc singulier chez Burton, c'est que l'obésité semble aller de pair avec l'ignorance et la bêtise. De la même manière, les personnages intelligents (mais pas forcément gentils) sont toujours maigres. C'est vrai pour Frankenweenie, et du plus loin que je me souvienne, c'est vrai pour tous ses autres films. Pour moi, c'est un peu paradoxal. D'un coté, on a un Burton qui fait des marginaux ses héros, qui a un discours de tolérance ultime, qui critique les gens fermés d'esprit qui rejettent les petits chiens mort vivants ou les hommes avec des mains ciseaux. De l'autre coté, quand il veut qu'un personnage soit ridicule (de par son caractère), il le dessine toujours gros. Pour moi, c'est un peu incohérent. Si vous connaissez bien sa filmographie, donnez moi votre opinion là dessus ! 

Evidemment, Danny Elfman se charge de l'ambiance sonore. Ça aussi ça m'a fait plaisir. J'écoute très souvent ces musiques au boulot. Il me faut des musiques instrumentales, sinon je chante et je ne peux pas travailler ! Donc là, musique au top !

Bon mais assez avec le jeu des similarités ! J'ai beaucoup aimé le film, qui renoue avec la tradition Burtonienne des personnages animés (Corpse Bride, Nightmare Before Christmas...). Ca donne une esthétique singulière qui me plait beaucoup. Là, le film est en noir et blanc, ce qui pose dès le départ une atmosphère assez gothique et légèrement inquiétante. Les personnages ne le sont pas moins. Moi, avec une classe pareille, j'aurais surement beaucoup fait l'école buissonnière ! Donc oui, je vous encourage à aller le voir, on passe un bon moment, mais n'emmenez pas forcément la ptite soeur, qui risque d'être terrorisée ! C'est à mon sens le film qui reconcilie Burton et Disney, après une relation bien tumultueuse ! 

Ci-dessous, le trailer du nouveau Frankenweenie. Bisous !


You Might Also Like

30 COMMENTAIRES

  1. J'ai adoré le court métrage et cela m'a motivé à aller voir cette version (parce que j'avais été déçue du dernier Tim Burton).

    Je n'ai pas encore eu le temps mais je compte le voir très prochainement ;-)!

    Bises
    Stéphanie

    RépondreSupprimer
  2. You are totally halloweenized, aren't you? :))

    RépondreSupprimer
  3. Je suis allée le voir le 31 Octobre :-) et j'ai adoré! C'est à mon sens le retour du vrai Burton!!!
    Quant à ta reflexion sur l'obesité,c'est interessant, je n'y avais pas pensé, je crois que je vais essayer de revoir plusieurs Burton pour trouver ça!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une bonne excuse pour se refaire toute sa filmographie hihi

      Supprimer
  4. Je n'ai pas encore vu ce film, c'est en cherchant des avis sur ce dernier que je suis tombée sur ton blog^^ Je ne peux donc pas donner mon avis mais concernant le cas "maigres gentils et gros méchants", je pense au contraire que c'est tout à fait cohérent dans le travail de Burton. Les maigres sont loin des canons de beauté (on voit plutôt pour ça un homme musclé et une femme mince certes mais avec des hanches, des lèvres pulpeuse et de la poitrine)et c'est pour moi justement un parti pris assez marginal, ça change. La maigreur peut montrer dans ses films que le corps ne compte pas, seul l'esprit compte. Il y aussi le plaisir de dessiner des corps stylisés, fils de fer, intrigants ou bien de les associer à des squelettes ou quelque chose de fragile mais fort à l'intérieur, d'élégant et de poétique. Les personnages plus gros représentes d'avantage quelque chose de "burlesque" ici, de plus "vivant", de plus terre à terre (et terrestre) du coup. Il faut y voir quelque chose de symbolique. Aussi Burton est un dessinateur, et il adore dessiner des personnages très maigres ou très ronds. C'est son style, son esthétique lié à ce qu'il a vécu, à ses goûts..etc, à mon avis il ne réfléchi pas à la "problématique" maigre/gros. Dans d'autres films, ce sont les bêtes et méchants qui sont maigres et les gentils qui ont de jolis petites pommettes roses. ^^
    Je suis rassurée de lire que ce film t'ait plu :) Ses derniers films m'avaient plu mais sans plus. Bon, il ne me reste plus qu'à trouver du temps pour filer au cinéma :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Pavane, et bienvenue :)) C'est super intéressant ce que tu dis ses la fragilités et le parallèle avec les corps fins voir squelettiques. Et je suis d'accord avec toi quand tu dis que Burton est un dessinateur et que c'est son esthétique. Ca pourrait être 'juste' ça. Mais j'ai l'impression que ca va un peu plus loin, même si ce n'est pas forcémen conscient de sa part. Burlesque, c'est bien le mot qui va avec ses personnages gros ou obèses. Est-ce que le burlesque est plus difficile à rendre sur un personnage maigre ? Je me pose la question !

      Supprimer
  5. J'avais peur que ce film ne soit pas une réussite, mais j'irais le voir du coup :)
    Pour ce qui est des personnages "méchants et gros", ça ne m'a pas vraiment frappée. Rien que dans les Noces Funèbres, les "méchants" ont des physiques et des silhouettes passablement variées, et on peut remonter toute sa filmographie comme ça.
    Mais je suppose que ça représente une certaine forme d'avilissement satisfaite, un peu comme dans Wall-e au final!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhh ta remarque sur Wall-e me fait plaisir parce que je cherchais ce type d'exemple sans le trouver, mais c'est exactement l'idée que j'avais en tête. Avilissement satisfait, j'aurais pas dit mieux !

      Supprimer
  6. Coucou ma belle !!!
    Le mercredi où le film est sorti il faisait un temps de chien, 2 enfants sur les bras et 2 grands-parents en visite... Ni une ni deux nous avons décidé de nous mater le nouveau Tim Burton et malgré tout avec 2 nains de 5 et 8 ans.
    Conclusion : pas mal du tout, et au début je me suis dit que les petits allaient en revenir... Ma foi pas de fuite avant la fin ça leur a plu !!! Juste un peu peur de l'affreux chat transformé, faut dire qu'il ne l'a pas loupé celui là !!!
    Sinon c'est un très joli conte d'halloween !!!!Nous avons tous les 6 beaucoup aimé !!!!
    Bizzzzzzzzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis donc, ils sont hyper courageux tes ptit loups ! Je crois pas que le chat-chauve souris m'aurait terrifié autant que les enfants dans sa classe ahah, eux ils font vraiment peur !! Bisous !

      Supprimer
  7. je reviens du cinéma et j'ai ADORE!!!
    Je crois que c'est dans ce genre que Tim burton est le meilleur.J'ai beaucoup retrouvé les personnages des "noces funèbres"les parents qui ressemblent à Victor et Victoria, le maire,le professeur etc et pas mal de référence à plusieurs films; "Frankenstein" bien sur,Batman surtout dans la musique,Godzilla.
    Bien sur le personnage de Victor (encore un) et le papa qui se nomme "Edward"encore un...
    Et encore un personnage qui ressemble beaucoup au réalisateur,surtout lors de la 1er scène ou il montre son film...
    Bref un Tim Burton qui est un super condensé de tous ses films et de lui.A voir!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y'a beaucoup de vrai dans ce que tu dis, merci d'avoir partagé ton avis :)

      Supprimer
  8. J'ai hâte de le voir, j'aime bien l'univers Burton en général, même en animé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors je pense que tu ne seras pas déçue ;)

      Supprimer
  9. Je suis allée le voir hier, et je n'ai pas été déçue! :)
    Contente de retrouver le "Style Tim Burton" avec des personnages en pâte à modeler!
    bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente qu'il t'ai plu autant qu'à moi :) Bisous !

      Supprimer
  10. Par contre Nightmare Before Christmas n'a pas été réalisé par Burton (c'était d'après un scénario original de ce dernier ) mais par Selick . ^^
    Bonne continuation pour ton blog !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ohhh c'est pas vrai ? Tu m'apprends quelque chose là... ca m'étonne beaucoup !

      Supprimer
    2. Il me semble que Selick a réalisé James et la peche geante et Coraline. Je pense que le nom Burton lui a fait de l'ombre car tout le monde que c'est lui qui a réalisé Nightmare Before Christmas.

      Supprimer
  11. Je suis allée le voir le 31 octobre aussi pour fêter Halloween, et j'ai beaucoup aimé ! Comme toi, j'avais besoin d'un bon vieux film d'animation à la Burton après la déception que fut Dark Shadows. Toujours aussi fascinée par le style de ses personnages en pate à modeler et ses dessins absolument uniques.
    Ton analyse sur les personnages obèses vs maigres est assez intéressante, même si je n'y aurai jamais pensé. Dans les Tim Bruton je n'ai jamais vu personne avec un corps proportionné comme le veulent les standards de notre époque dirons nous. Pour moi c'est simplement son style, après c'est vrai que maintenant que tu le dis, on pourrait voir cela sous cet angle !

    Merci pour cette critique de film, j'attend la prochaine avec impatience :) Tu m'avait aussi donné envie d'aller voir Ruby Sparks et je ne suis absolument pas déçue, ce film était absolument magnifique lui aussi.

    RépondreSupprimer
  12. Je suis tellement fan de Shelley Duvall !!! Cette actrice est géniale. Elle a par nature le visage et les expressions Burtonniennes (de l'angoisse quoi :P) !

    Bonne semaine ;)
    www.mercredie.com

    RépondreSupprimer
  13. Je n'ai pas réussi à rentrer dedans ... Peut être ma migraine ne l'a t'elle pas permis. J'ai été assez déçue, je ne sais pas à quoi je m'attendais ...
    Super article en tous les cas !

    RépondreSupprimer
  14. OOOOoooh "The Melancholy Death of Oyster Boy " j'adore ce petit bouquin qui trône en bonne place dans ma bibliothèque. Je n'ai pas encore vu le film, mais il est sur ma liste!

    RépondreSupprimer
  15. J'ai adoré ce film et effectivement dès que j'ai vu la fillete aux grands yeux j'ai pensé à Staring Girl que j'avais redécouvert à son exposition à Paris cet été !
    Et j'aime beaucoup comme toi le livre du petit enfant huitre ;)

    RépondreSupprimer

Merci de passer par ici <3

*




Mes City Guides




*